Archives du mot-clé Marbella

Motos, Andalousie, tourisme et équitation

Début juin, nous accueillons Nancy et Olivier, Olivier est un motard expérimenté et passionné, la neige seule, peut refréner son enthousiasme à piloter quotidiennement son FJR 1300 pour faire les 50 bornes qui le séparent de son bureau…

Nancy sa passagère, préfère de loin sa jolie voiture allemande mais accompagne volontiers son compagnon pour quelques balades les week-end de beau temps…

Le beau temps étant pratiquement toujours au rendez-vous en Andalousie, le couple a choisi de passer une semaine de vacances à Marbella en alternant les classiques balades touristiques dans le vieux Marbella, le shopping, la plage et diners en amoureux, avec la découverte de l’arrière pays montagneux au guidon de l’une de nos motos.

Le premier jour, le spectacle des routes sinueuses d’altitude, les canyons, lacs et autres traversées de forêts furent un enchantement pour les yeux de Nancy, mais la position de passagère est moins excitante que celle de pilote, Olivier toujours aux petits soins pour sa chérie – qui lui rend bien… 😉 – nous demande s’il est possible de varier les plaisirs pour une seconde journée « mixte » 50% moto & 50% équitation en montagne…

Plutôt que perturber notre organisation bien rodée, nous adorons ce genre de requête et comme nous connaissons parfaitement la région, modifier un itinéraire et ensuite en deux coups de fil, prendre un rendez-vous pour le lendemain dans un haras au pied de la Sierra de Mijas, c’est possible!

Néanmoins, la monte de chevaux en montagne demande un minimum de compétence, ce qui n’est ni mon cas, ni celui de d’Olivier, d’autant que la propriétaire des chevaux remarque que nous faisons chacun plus de 95kg … poids difficile à supporter par les chevaux sur des terrains fort escarpés, qui plus est ; montés par des débutants…

Tant pis pour les deux lourdauds mais tant mieux pour les chevaux… L’essentiel, Nancy passera une matinée fantastique à cheval pendant que nous poursuivons avec Olivier son périple en moto…

Mixer les jours de vacances par des parcours sur une BMW R1200 GS, une R nine T, en Ferrari ou encore en Bentley Continental GTC et le jour suivant faire du canyoning, du parapente, du jet ski, de la pêche en mer, de la plongée sur les épaves de Gibraltar, ou encore, sortir de nos circuits habituels et pousser une pointe jusqu’à la côte Portugaise et /ou découvrir d’autres régions ensoleillées, chez Wild Gentlemen Tour on adore! d’autant que la péninsule Ibérique regorge de trésors variés pour ceux qui souhaitent des vacances actives…

ImageImageImageImageImageImageImageImage

Publicités

Episode N°10 – Marbella, Puerto Banùs, Wild but Gentleman !

L’année 2013 vient de rendre son dernier soupir, fin des vacances scolaires. Avec mes chéries, Anne & Lilly, nous nous régalons d’une « paella mixta » sur la plage pendant qu’un ULM nous passe au dessus de la tête… Fin d’après-midi, nous irons en vélo, manger une glace sur le port de Puerto Banus…

Aah ! « Costa del Sol » : je n’aurais jamais pu imaginer me plaire à ce point ici ! Pas d’embouteillage ou si peu, uniquement au mois d’aout… L’ordre, la propreté, la dolce vita teintée d’une pointe de rigueur allemande avec cerise sur la paella ; le sourire fier et bienveillant du peuple Andalou.

Pour mes activités professionnelles (mais est-ce vraiment un boulot ?) 😉 l’Andalousie c’est aussi un territoire, ou plutôt « un terrain de jeux » de 87.268 KM2 soit près de 3 fois la taille la Belgique.

Le Wild Gentlemen Tour serpente entre 1.658.227 hectares de zones protégées aux paysages  incroyablement  variés. Si nous frôlons parfois une plage de 900KM de long , nous nous baladons  essentiellement dans les parcs, réserves et sites naturels somptueux, dont l’immense forêt de la Sierra de Cazorla, (le plus grand parc national d’Espagne et le deuxième d’Europe), nous passons de la moyenne montagne jusqu’aux cimes enneigées de la Sierra Nevada. Un parfum d’aventure nous transporte également dans les zones sub-désertiques du désert de Tabernas et de Cabo de Gata.

C’est sur…On est bien loin de l’image réductrice de « on ira tous, tous, tous, à Torremolinos » 

Si j’aime le coté Wild de la moto, j’aime vivre en Gentleman et côtoyer l’élégance ou la douce folie d’une station balnéaire en effervescence toute l’année. Contrairement à la cote d’azur ou -quand on est pas bloqués dans les bouchons- on s’engourdit de froid et d’ennui 8 mois par an, Marbella est incontestablement l’endroit « hype » du sud de l’Europe. Récemment, en dinant avec Guy Sirre, le patron du célèbre restaurant Casanis, au coeur du vieux Marbella en compagnie du décorateur-artiste-peintre Aldo Gigli ou « Aldo Mirano », (bien connu des « night clubbers » Bruxellois qui fréquentaient le Mirano ou le Canotier fin des années 80) nous avions comme voisin de table un grand chapeau avec Jamiroquai dessous… On comprend mieux pourquoi une dizaine de compagnies aériennes se font concurrence pour amener les « gens du Nord » en 2H30 dans le sud de l’Espagne.

En réalité,  je n’ai pas découvert le paradis des motards, j’ai découvert le paradis tout court !

IMG_4060

IMG_1757

Episode N°1 – Ma 2ème tranche de 50 années de vie a commencé le 1er septembre 2012 sur une moto.

Ces 50 dernières années, j’ai bien ri, fait beaucoup d’enfants, monté (et démonté…;) une dizaine d’entreprises dans différents pays, dans différents domaines avec un succès certain tout en travaillant peu… (si si c’est possible !)

J’ai gagné, perdu ou dépensé pas mal d’argent, j’ai toujours pensé que l’argent, c’était pas fait pour empiler mais pour circuler… et plus vite il circule, plus c’est amusant !

Ce 1er septembre 2012, je viens de vendre la dernière entreprise que j’ai lancé 5 ans plus tôt avec ma femme.  Pendant que cette jeune et fabuleuse 2ème « assimilée épouse » reprend des parts dans une nouvelle affaire, de mon coté, je décide de monter un business autour d’un truc que j’adore ; piloter sur des routes sinueuses une moto puissante avec une bande de copains.

Attention ! plus question de me retrouver dans les Ardennes, piégé par la pluie, les muscles crispés par le froid, pour rentrer – dépité – par l’autoroute en grignotant un bête sandwich insipide dans une station service, l’aventure en moto, oui ! Mais sans désagréments, sans contraintes, au soleil, dans l’élégance, le luxe, le confort avec une pointe de folie…

Voilà le concept du WILD GENTLEMEN TOUR est né… Dans un premier temps, je pense m’installer dans le sud de la France à la frontière Italienne, au dessus de Monaco…

En décembre 2012, je découvre par hasard l’Andalousie et – je craque – si le paradis des amateurs de la machine à plaisir qu’est une motocyclette existe, il est là ; dans un triangle entre Grenade, Alméria et Tarifa avec la mer, les lacs et la montagne, entre 0 et 2000m d’altitude baigné par 320 jours de soleil par an, c’est d’ici, à Puerto Banùs à coté de Marbella que je vais vous raconter mes histoires !

Image