Archives pour la catégorie MOTO

Episode N°5 – Un copain-aventurier-motard-logisticien entre dans la danse…

Fin avril 2013, je fredonne le grand Jacques dans l’avion… je rentre au « plat pays » qui est le mien, avec un ciel si bas, si gris qu’un canal s’est perdu, ou pendu, ou les deux, je n’sais plus mais j’ai le sourire à l’âme, j’ai dans mes valises le plein de soleil et dans la tête un projet formidable.

Je vais enfin revoir ma petite famille « en vrai »… Merci à toutes ces formidables applications comme FaceTime, Facebook pour pouvoir communiquer, mais rien ne remplace le bonheur de se prendre dans les bras et se dire des mots doux au creux de l’oreille…

A peine rentré, un copain biker m’appelle pour se taper l’un des meilleurs steaks du brabant wallon ; le bien nommé  « Amusoir« . Je ne connais Alain qu’à travers de belles balades motos en Corse, dans les Pyrénées, dans le Vercors, sur la route des Alpes avec des bandes de motards différentes mais toujours aussi sympas. Je sais plus au moins qu’il a mené une vraie vie d’aventurier comme logisticien de terrain, d’abord pour Médecins sans Frontières ensuite pour les Nations Unies, qu’il a participé au Camel Trophy, organisé des Enduros en Afrique ainsi que d’autres frasques bien « Wild ». Là, ça fait un moment qu’il est revenu, Il gère l’entreprise qu’il a fondée avec son père Oscar dans les années 80 mais il souhaite passer le flambeau à son fougueux frangin quadragénaire.

En additionnant nos âges respectables, nous dépassons le siècle, en additionnant nos enfants et petits enfants nous détenons une équipe de football ainsi qu’une de basket sans compter les chiffres de nos balances qui frôlent les 200…kg.  En plus , nous partageons des itinéraires personnels peu communs et « l’urgence » de vouloir profiter de la vie.  A la deuxième « Maes » pour moi et au deuxième « Jack » pour lui, l’affaire est entendue, nous allons bosser ensemble! Nous ne serons pas trop de deux pour gérer l’arrivée des clients à l’aéroport de Malaga, le transport des bagages, la réservation des hôtels, des restaurants, les bivouacs, les picnics en pleine nature, la communication, le site, les photos, etc…

Fin avril 2013, les toutes nouvelles BMW R1200 GS « watercooled » étant arrivées chez le concessionnaire de Puerto-Banùs, j’emmène mon nouvel associé découvrir les routes de montagne de l’arrière pays de la Costa del Sol qu’il baptisera très vite notre « Wild Gentlemen Land ».

Il ne peut que vérifier que je n’avais pas exagéré dans la description dithyrambique de la région. L’arrière pays Andalous est vraiment INCONTOURNABLE pour qui recherche cette sensation unique de rouler sur une moto et qui plus est, dans les meilleures conditions ; du soleil pratiquement toute l’année, un réseau routier parfait, merveilleusement dessiné, des paysages aussi variés que magnifiques et enfin très peu de circulation même en pleine saison, les touristes d’Andalousie s’entassant pour la plupart le long de la côte. 

Nous allons pouvoir entamer « en coeur » le vieil air de Johnny, « pour nous la vie va (re) commencer »

IMG_3379

Publicités

Episode N°2 – La charrue avant les boeufs, pcq quand la charrue est au milieu des champs, faut y aller !

Dimanche 24 février 2013, passage incontournable, il me faudra communiquer via un site , mon ami Thierry  du « Moniteur de l’automobile » m’invite à rencontrer son fils Nicolas qui vient de monter une agence d’Inbound Marketing pycty.

Avec ses deux complices, Mathieu et Tanguy ainsi que leur société spécialisée dans la gestion des réseaux sociaux womfeed, le courant passe tout de suite, je décide donc de suivre leurs conseils pour la construction et la communication du site http://www.wildgentelmentour.com 

Cette partie de la création de l’entreprise étant lancée , je peux partir découvrir mon nouveau terrain de jeux…

Mardi 5 mars 21H30, arrivé à Puerto Banùs, je gare ma « Wild Jeep » lestée d’une remorque avec ma GS « Triple Black » et 2 vieux vélos Hollandais dans le parking de l’hôtel Melia Banùs. Le lendemain 10H, je signe 4 bons de commande pour 4 BMW R1200GS « watercooled », sortant du concessionnaire, je visite un appartement confortablement meublé à 5 minutes de la plage dans une « urbanization » sécurisée 24H/24H avec piscine, tennis, gigantesque garage, etc… je signe le bail, vire un an de loyer d’avance ainsi que la garantie.

Pendant les jours suivants, le hasard, la chance ou simplement le destin me guide vers une série de belles rencontres. L’un de mes potes rencontré au Pain Quotidien de Waterloo ;  John ou « Monsieur Pirelli Metzeler Benelux » m’avait donné les coordonnées d’un Espagnol qui vit à Puerto Banùs depuis 10ans mais qui a vécu les 20 années précédentes en Belgique… Chose incroyable, il habite dans la même urbanisation, dans le même bloc (il y en a 14…) et à l’étage juste au-dessus de ma toute récente installation  !!!

Antonio se révèle être un gars génial, nous avons des amis communs de l’époque de mon fameux GURU BAR  et il connait tout le monde à Marbella,  il me présente la plus compétente et jolie avocate de Marbella et son tout aussi compétent et charmant mari fiscaliste…(qui est né en Belgique et qui donc, parle la langue de Voltaire)

Donc, en 15 jours, le site et la page Face Book sont en voie de construction, les premières motos sont commandées, je suis bien installé au bord d’une piscine au soleil et la société est constituée, je vais donc pouvoir partir en reconnaissance avec mon appareil photos pour habiller le site et concocter des itinéraires de rêve à travers toute l’Andalousie.

Fonder une nouvelle société autour d’un concept novateur né d’une passion est exaltant et passionnant, elle commence bien cette 2ème cinquantaine…

le grand départ