Archives mensuelles : avril 2014

Episode 3 – Charly, Agathe, Valérie et Bertrand le Motophile !

Voilà bientôt 1 an que nous communiquons sur notre concept de voyage à moto auprès des meilleurs leaders d’opinion du secteur. Ce lobbying a donné naissance à des articles dithyrambiques (Alain, ce mot est pour toi…) dans Moto&Loisirs, Motoren&Toerisme, Vroom.be, Motoplanète.com

Tous, ont encensés nos circuits en Andalousie.

Bertrand, avec qui nous avons quelques amis en commun, (dont John « Mister Pirelli-Metzeler » comme je l’appelle souvent ;)) dirige l’une des plus grosses concessions BMW de la région Bruxelloise, il me contacte mi-mars pour en savoir plus sur notre fameux Wild Gentlemen Tour. Comme il a prévu quelques jours de vacances de Pâques en famille à Estepona, nous convenons en 2-3 mails de nous rencontrer pour découvrir cette fameuse aventure motorisée en live… Outre sa compétence reconnue de manager, Bertrand, a tout fait, du circuit à la piste en passant par le voyage, donc… la moto ; il connait, un « motophile » je te dis ! Quand au fils de sa compagne, Charly le jeune pilote bruxellois a disputé l’année dernière l’European Junior Cup.

En conclusion : question qualité du parcours ou finesse du pilotage, faudra pas leur en promettre à ces deux là…  😉

Contrairement au guide touristique « standard » qui doit assurer des commentaires dynamiques  pour maintenir l’intérêt de ses clients sur le patrimoine architectural, historique, artistique, ou culturel ou même gastronomique du site ou de la région visitée, le Wild Gentleman Guide doit   gérer harmonieusement le rythme de l’itinéraire, le ravitaillement des machines, des participants, l’enchainement varié des virages à travers les paysages fantastiques que recèle la merveilleuse Andalousie…

Un motard, un biker, un motocycliste s’ouvre au paysage qu’il traverse, il regarde, admire, hume les senteurs de la nature, flaire le temps, médite et ressent parfois un peu l’ivresse de la vitesse… Donc, s’il peut se concentrer sur toutes ces sensations sans se préoccuper des « bêtes » impératifs horaires ou géographiques pour déjeuner, faire le plein ou rentrer à temps etc… et qu’en plus il fait beau  , alors c’est vraiment une journée parfaite ! 

9H30, Bertrand et Charly arrivent « lestés » de leurs compagnes respectives, nous partons donc « tranquille » sur un filet de gaz, vers la fameuse Wild Ronda Road…

Nous faisons notre premier stop-café dans un charmant petit village tout bleu, perdu au milieu de nulle part -qui pour les besoins d’un film en 2011- abrite le Pueblo Pitufos , le village des Schtroumpfs.

Après avoir traversé les forets de chênes-liège, mis « un peu » les gaz dans les virolos de la Sierra de las Nieves, nous arrivons dans l’un des repères des Wild Gentlemen pour déguster un des meilleurs solomillos de boeuf de la région… 

Nous finirons la journée à quelques centaines de mètres de notre base à Puerto Banus au célèbre Café del Mar de Marbella, les 2 pilotes sont emballés et convaincus, les 2 filles ont adorés mais auraient peut-être préférés un rythme moins soutenu pour mieux profiter de la beauté des paysages.

De mon coté, j’ai encore… passé une journée géniale au guidon de ma fameuse complice, ma BMW R1200GS, en plus, j’arbore le sourire satisfait d’avoir conquis de nouveaux géniaux aficionados au bonheur de parcourir les plus belles routes d’Andalousie dans les meilleures conditions.

Amen…

IMG_4805

IMG_4807

IMG_4813

IMG_4814

Publicités

Saison 2 Episode 2 : 6 Fun Angels ou « La pluie soufflée par l’humour et la fête … »

Mon nouveau métier de guide de voyage sur moto me réserve souvent de belles rencontres, ces trois derniers jours avec les clients que j’avais -avant même de tous les voir- baptisé : « The Fun Angels » resteront longtemps dans les anales de mes aventures espagnoles, quelle bande !

Alain, Arnaud, Fabrice et Thierry débarquent pour égayer un séminaire trop pénible à suivre pendant de longues heures dans un grand hôtel Bruxellois… Ils ont donc choisis notre base à Puerto Banùs pour optimaliser leur concentration pendant les réunions. (si si…)

Bernard et Jean-Luc sont venus avec leur propre moto pour découvrir le déjà réputé ; Wild Gentlemen Tour.

Comme à chaque arrivée de nouveaux clients, le premier soir, nous allons diner dans l’un de nos restaurants sélectionnés. Cette fois, ça sera le Casanis, en plein cœur du vieux Marbella. Dès les premières minutes, le ton est donné, si au début habituellement , les conversations tournent essentiellement autour de la moto, de nos expériences respectives ou des itinéraires des prochains jours… nos 6 « gentlemen-castards » sont bien décidés à profiter de la vie, de l’Andalousie et ses merveilles, pas de prise de tête, rien que de la franche rigolade…

Un grand moment fut la blague de Bernard : très drôle pcq essentiellement marquée par le fou rire anticipé de son conteur qui déclenche l’hilarité générale… Avant de lire plus loin, plongez-vous dans l’ambiance ; un grand gaillard calme et posé qui peut à peine se glisser sur sa chaise du haut de son mètre 96, se plie en deux d’un fou rire tel… qu’il le communique à toute la table dès les premiers mots de la dite blague, que voici :

 « C’est Mozart et Bach qui vont boire un pot.

Le tavernier leur demande : « Et pour ces messieurs, ça sera quoi ? »

Bach répond que pour lui, ça sera un baby.

Mozart réfléchit un instant, avant de se décider, finalement :

« Un baby, un baby comme Bach ». »

Pour ceux qui n’auraient pas compris…mettez-vous à chanter « baby come back »

Normalement ça devrait déclencher un fou rire incontrôlable… Mouaaaarf 😉

Day 1

Départ 9h sur notre route de prédilection, San Pedro / Ronda, chacun jauge sa nouvelle monture avec plus ou moins d’appréhension, Thierry et Jean-Luc ne sont plus montés sur une « grosse » bécane depuis des lustres, au bout d’une dizaine de Km, ils se débrouillent plutôt bien…

240 Km de virages et toboggans sur des routes magnifiques, une superbe journée qui s’achève dans un bel hôtel en altitude à deux pas du célèbre « El Torcal » ou des rochers aux formes de galet trônent comme soigneusement empilés par la main d’un géant. L’origine de cet impressionnant bouleversement est survenu suite à un plissement des fonds marins dans la nuit des temps, il y a environ 150 millions d’années.

 Day 2

Après le petit déjeuner, nous partons pour un périple de 260Km qui nous fera découvrir les splendides canyons et le lac d’EL Chorro.

Il fait beau en Andalousie 320 jours par an… mais ce jour là, juste après le lac, il se met à pleuvoir, d’abord un peu, ensuite beaucoup et enfin « comme vache qui pisse »

D’une seule voix, à la pause café d’el Burgo, le groupe préfère écourter la journée pour s’arrêter à Ronda … Nos BMW R1200 GS toujours réglées sur « rain » séchant au parking, nous attaquons le lunch-time bien décidés à arroser (c’est le jour…) un peu plus que de coutume… Alain l’organisateur du séminaire offrira même une (ou 2 tsé plus, hips…) bouteille(s) du plus renommé des vins d’Espagne: le Vega Sicilia. Ce vin prestigieux dépend de l’AOC Ribera del Duero, il est élevé sept ans en fût et conservé au moins deux ans en bouteille. Le patron du Sacristan attend avec impatience le prochain passage des Wild Gentlemen 😉

Day 3

Dis moi pas que c’est pas vrai, il pleut toujours, peu, mais il pleut… le groupe se scinde, Alain mon associé avec la jeep et les bagages, guide Alain et Jean-Luc tout droit vers notre siège à Puerto Banùs. Derrière moi, Fabrice, Arnaud, Bernard et Thierry suivent pour une étape surprise qui passera par Juzcar, le village tout bleu qui abrite les célèbres Schtroumpfs.

Toute l’équipe se retrouve avec un timide soleil sur la plage de Puerto Banùs ou nous avons rendez vous avec la charmante Florence Swaters qui exploite sur les hauteurs de Mijas, un « petit » paradis de 15 hectares avec 14 chambres d’hôtes en cours de profonde reconstruction. Passer une nuit ou plus… entouré d ‘avocatiers, d’oliviers, manger les plats cuisinés avec les épices et légumes cultivés sur place, doit être vraiment exceptionnel… Nous risquons bien de déménager notre base de Puerto banus vers Mijas au « Casa Blue » de Florence. Cerise (ou Prune…Florence tu suis ?) 😉 sur l’avocat, Félix Swaters le fils, se fera un plaisir de vous initier à l’enduro. Nous attends également sur la plage, Gilles un sympathique biznessman décontracté avec une gueule à la Lou Reed et « last but not least » ; Laetitia, l’amie d’Arnaud… Comme l’écrit si bien Jean-Luc « Laetitia, aaaah Laetitia… la preuve est faite que chez les femmes aussi l’humour augmente le charme »

Le restaurant ou plutôt les tables de l’Aurora beach se souviendront longtemps du diner d’adieu de notre bande de cinglés, de l’ambiance festive ainsi que de la publicité PLEDGE réinventée par Laetitia et Arnaud.

Vous savez quoi ? j’adore mon job !

IMG_4528 IMG_4538Image

 IMG_4619IMG_4514

 

IMG_4603IMG_4519