Archives mensuelles : mars 2014

2014 L’odyssée de l’Andalousie – Saison 2 – Episode 1

Après avoir fêté dignement Noel et testé en famille les pistes de ski de la Sierra Nevada, il est temps de bosser…

Les clients ne se bousculent par encore aux portes du Wild Gentlemen Land, mais le mois de mars 2014 s’annonce pas mal…

Premiers clients de l’année, début mars, un couple ; Serge et Karin, pour un circuit d’un jour et ça commence mal…

Les virages, l’altitude ou simplement le stress, génère chez Karin, nausée, haut le cœur et autre malaise. Alain, fort de 300.000km parcourus ses 20 dernières années (dont la moitié en duo) propose de prendre la malheureuse à l’arrière de sa moto. Alléluia ! Dès les premiers kilomètres la conduite souple et coulée du guide balaye rapidement les troubles du matin.

La suite de la journée sera magnifique, serein et rassuré par le sourire apaisé de sa charmante épouse, Serge pourra d’autant mieux profiter de la puissance de sa BMW R1200 GS.

Quelques jours plus tard, 3 «jeunes» débarquent à l’aéroport, le premier est tout juste majeur, très grand, très mince, calme et posé, Nicolas se révèle être doué sur une moto, il abattra les 700 kilomètres de son long WE avec un petit sourire ravi qui en dit long sur sa joie à piloter l’une de nos « petites » BMW F700 GS. C’est pratiquement la 1ère fois qu’il monte sur une moto de plus de 125cc. Son Papa « Oli le Belge » a récemment « enquêté » sur notre Wild Gentlemen Tour, voir :

(http://www.motoplanete.com/article/122/Et-si-le-dieu-des-motards-avait-dessine-les-routes-du-sud-de-lEspagne-/page.html)

Olivier a transmis à son fils la passion de la moto vers l’âge de 5 ans… et comme la valeur n’attend pas le nombre d’années, Nicolas suit les traces de Papa en essayant et décrivant sur motoplanete.com, ses impressions de conduite sur des 125cc, la pomme ne tombe pas loin de l’arbre…

Les deux autres trentenaires sont des fameux castards. 😉 Ils ont l’allure et la force tranquille des joueurs de football américain ou des rugbymans. Chacun faisant plus de 100KG posés sur un bon mètre 90, le sourire franc et le regard pétillant de malice. Ces 2 copains, chef d’entreprise dans le monde du jardin, sont des motards expérimentés. Motos de cross, de vitesse, quads… ils  sont immédiatement à l’aise sur leur jouet pour 3 jours de rêve en Andalousie.

La conversation va bon train dès le 1er petit déjeuner, Fred évoque spontanément l’une des principales caractéristiques du Wild Gentlemen Tour : « pourquoi encore s’acheter, entretenir, assurer une moto pour parcourir moins de 5000KM par an, toujours sur les sempiternelles routes des Ardennes à la recherche d’une série de plus de 3 virages et trop souvent sans soleil…alors que pour un gros billet de 50€ l’on peut trouver un avion pour Malaga et monter sur les rutilantes motos du Wild Gentlemen Tour »

Alain guide le trio et j’amène les bagages le soir à l’hôtel ou tout le monde se retrouve pour partager les impressions du jour… Ben n’en revient pas du spectacle sans cesse renouvelé des paysages et routes magnifiques,  Fred apprécie également l’absence de pratiquement toute circulation, Nicolas est ravi, il adore le couple et la « relative » puissance de sa F700GS.

L’anecdote du WE aura lieu dans l’un de nos magnifiques hôtels**** à Ronda, les deux colosses décident de profiter des magnifiques thermes de l’hôtel, à l’aide d’un cocktail folklorique d’anglais et d’espagnol très approximatif –dans le couloir en maillot de bain- ils interpellent un groom pour les guider à la « pisina »

« Si señor », et voilà-ti-pas que l’employé surpris, mais discipliné, emmène nos 2 gaillards à la piscine extérieure dont la température avoisine les 12C° (nous sortons à peine de l’hiver, il fait beau toute l’année mais la nuit début mars, il fait moins de 10 C° à Ronda)

Courageux mais pas téméraires, ils déclineront la « proposition indécente » de piscine extérieure et arriveront quand même à se faire comprendre pour rejoindre le magnifique spa de l’hôtel…

Enfin, après la Paella d’adieu sur notre plage à Puerto Banùs, nous ramenons les trois compères à l’aéroport de Málaga… C’est certain, ils ont adorés leur séjour et reviendront pour découvrir d’autres perles de nos circuits Andalous.

IMG_0882

IMG_0878

IMG_0954

IMG_4460

Publicités

Episode N° 12 – Zen pour envisager l’année 2014…

Les voyages en moto, c’est comme lire Tintin, pour autant que vous êtes en bonne forme dans la tranche de 7 à 77 ans, welcome !

Je compare souvent la moto au ski. La trajectoire du motard est comme celle du skieur, plus la vitesse grimpe, plus on « pousse » sur les bottes pour imprimer la ligne tracée par le regard, alors qu’en balade décontractée, un souple et léger déhanchement vous balance de virage en virage.

Sur les BMW R1200GS du Wild Gentlemen Tour, on virevolte, concentré mais décontracté sur les « pistes-routes » des montagnes. On fait intégralement partie du spectacle des paysages traversés, pas question d’être le témoin passif d’un film ennuyeux derrière l’écran du pare-brise.

Sur les routes sinueuses d’Andalousie, le temps ne compte pas, les perspectives changent, le ruban d’asphalte qui se déroule quelques centimètres sous les pieds en sifflant, nous porte comme la vague qui soutient la planche du surfeur.

Le chemin le plus court est rarement le plus beau, mieux vaut faire un détour pour zigzaguer à flanc de colline le long d’un Rio, jalonné de bosquets parsemés de fleurs blanches, roses ou rouges.

Parfois en traversant un traditionnel petit village blanc sur un filet de gaz, les enfants comme les vieillards nous sourient. Les gens des petits patelins de moyenne montagne ne vont nulle part, ils vivent là et ils ont le temps d’être courtois. Ils sont revenus des grandes villes, septiques de l’assurance que les citadins ont de vivre dans les seuls lieux ou l’on bouge vraiment. Alors que, le plus souvent dans ces grandes cités, les habitants pataugent dans l’ennui et l’indifférence des « autres ».

Rouler en moto vous fait vraiment voir les choses de façon différente, pendant que  le cerveau gauche rationnel et analytique gère les réflexes pour réagir au cas ou un conducteur « distrait » venant d’en face rate son virage… oups ! Le cerveau droit créatif et émotionnel s’imprègne de la volupté qui s’immisce dans votre conscience… 

Amen… 😉

IMG_3925

IMG_2295

IMG_1051

WGT-0435

IMG_0678

IMG_0746

IMG_0720

IMG_2858

Episode N°11 – Andalousie, virages, culture et gastronomie…

Hiver 2014, c’est une vérité climatologique indiscutable, il fait beau en Andalousie et ce, même pendant l’hiver… mais comme les journées sont plus courtes et qu’en montagne (malgré les poignées chauffantes de nos BMW R1200GS) 😉 les températures sont bien plus basses, c’est le moment de découvrir les richesses culturelles et… gastronomiques de l’Andalousie.

Après m’être extasié au cours des derniers mois de la splendeur des diversités géographiques et des remarquables sites archéologiques d’Andalousie comme; « el Torqual d’Antequera », « el Desfiladero de los Gaitanes », « el Choro », « los Alpujarras » et son mont Mulhacén, la « Serranía de Ronda » et ses vertes collines couvertes de chênes-liège, je me régale aussi des productions extrêmement variées d’aliments d’excellente qualité. L’harmonieux cocktail des influences culturelles a donné naissance à une tradition gastronomique vieille de plusieurs siècles. Les techniques modernes et la créativité des jeunes chefs espagnols alliés à l’arrivée de « cuistos » étrangers pendant 60 ans de tourisme, garantissent une cuisine qui risque d’atteindre prochainement des sommets insoupçonnables.

Parcourir l’Andalousie, c’est donc se tremper dans un brassage historique de culture, un voyage qui vous transporte de la plus lointaine antiquité partant des romains, aux invasions arabes et la beauté de l’art islamique, jusqu’à la renaissance et la magnifique exubérance du mouvement baroque. Un entrelacs d’itinéraires dont le tracé vous dévoile, sur l’ensemble de son territoire, forteresses, remparts, châteaux, manoirs, couvents, monastères et autres palais anciens.  Beaucoup de ces monuments essentiels dans l’histoire de l’Humanité, ont été superbement restaurés et aménagés en élégants et confortables hôtels ; les Paradores.

Pour découvrir les terres de la belle Andalousie, riche d’un héritage millénaire, de cultures et civilisations successives, disséminées en des lieux emblématiques d’une extraordinaire valeur artistique et historique, Wild Gentlemen Tour est le meilleur des guides.

IMG_3915

IMG_3925

IMG_0150

cce996f8-3dd5-4226-91c1-2f1c9f4a16f2_parador-de-ronda 

paradores